Bonjour,

pour distraire les participants du sentimancho, j’ai écrit ce post il y a quelques temps, mais je ne m’étais pas décidée à le publier car ça allait à l’encontre de l’idéologie de certaines personnes qui m’avaient permis de m’exprimer par le passé. Par ailleurs, je voulais attendre un peu les implications des updates Panda & Co pour y voir plus clair dans la conclusion de cet article. Je vous laisse apprécier… ou pas ! :) .

Vous savez, il fut un temps ou j’aimais qu’on m’appelle une White Hat. J’étais vraiment fière de faire partie de cette communauté. J’haussais les épaules quand on me parlait des blackhats en pensant à leur stupidité quand ils disaient déjouer les algos de Google. Je veux dire, ne se rendaient-ils pas compte que ça les conduirait inévitablement à un black listage ou au moins à des pénalités avec leurs idioties ?

C’est à cette période que je me suis rendue compte qu’au fond, il n’y avait réellement que deux sortes de whitehats. Ceux qui se plaignaient de suivre toutes les recommandations des livres et autres directives et qui se faisaient flageller dans les serps à cause des techniques “contraires à l’éthique” des concurrents, et ceux qui clamaient leur puissance alors qu’ils n’avaient finalement que peu de mérite (niche, grand compte déjà installé, communauté ultra active …).

Il est extrêmement facile de prêcher un excellent contenu lorsque vous avez un vaste sujet. Maintenant quand vous devez trouver du lien contextuel sur un produit pour déboucher les toilettes, un oxymètre de pouls ou un redresseur à pont de diode 3 phases, ca devient beaucoup plus compliqué de trouver du texte contextuel pour ancrer un lien.

Une fois que j’avais compris cela, j’ai commencé à flirter avec certaines techniques greyhat. Vous savez ce que j’ai découvert. Ils travaillaient !! Mais plus important encore, avec du bon sens, et c’était du travail sacrément bon ! Aucun de mes sites n’a été banni. C’est comme si on m’avait décollé des œillères car je réalisais que presque aucun site sur la première page de tous les domaines concurrentiels dans lesquels j’avais à travailler ne jouait parfaitement les règles whitehat.

Je continuais cependant à participer à ma petite communauté SEO Snow dans l’espoir de glaner quelques informations utiles ou par simple amitié avec certaines personnes. Le problème c’est que plus je pratiquais les techniques grayhat, plus je m’ennuyais des conseils douteux distribués par des « expert SEO » dont les débutants s’abreuvaient sans comprendre les raisons pour lesquels leurs sites restaient au fond des serps. Le whitehat était juste plus lent, je trouvais cette attitude profondément irresponsable !

Si vous vendez des services de référencement à un client, pour ne pas le perdre, il est tout de même préférable d’être compétitif ! C’est aussi simple que cela. Alors je vois bien les whitehats au fond de la salle dire que « ce n’est pas durable et que leur stratégie est basée sur des résultats à long terme ! ». Mais c’est faux ! Votre stratégie est basée sur l’utopie qu’un jour Google fasse votre travail à votre place afin que vous n’ayez pas à le faire. Jusqu’à ce que Google commence à faire respecter une règle, elle n’existe pas ! Et tant que cela sera vrai, celui qui ne restera pas dans l’attentisme aura une meilleure visibilité dans les moteurs de recherche. C’est une obligation de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour classer les sites de vos clients en utilisant les méthodes les plus efficaces actuellement disponibles.

Le plus drôle dans l’histoire c’est que la plupart des whitehats vont traiter les autres de charlatans. Et se sont les mêmes que n’ont aucune honte à envoyer une facture mensuelle à leur client sans n’avoir rien fait d’autre que d’envoyer 2 liens inutiles et un billet de blog ( rédigé par le client même parfois !). Vous êtes la raison pour laquelle beaucoup de personnes pensent que le SEO ne fonctionne pas. Parce que votre façon de faire ne fonctionne pas. Elle est improductive.

De la même manière, si votre offre principale est la qualité du contenu : VOUS N’ETES PAS UN SEO, vous êtes un écrivain. Si vous facturez des services de rédaction à vos clients au prix d’une prestation SEO (car je pense que peu de SEO ont une formation littéraire…) vous êtes un escroc. Car en vérité, la vraie valeur ajoutée pour votre client serait de l’orienter vers un service de rédaction de qualité. (combien de fois j’ai vu le stagiaire en informatique faire de la rédaction en agence !!).

A l’exception de quelques mastodontes, la plupart des sites peuvent être cartographiés en quelques jours maximum.  Et dans la plupart des cas, la mise en œuvre ne sera pas très longue et n’aura même pas besoin d’être dirigé par un référenceur si l’audit est correctement rédigé. Si vous ne savez pas déléguer votre travail à des services et outils, vous ne pouvez fournir un service de qualité à vos clients ! Car la concurrence est réelle et vous serez inefficace !

Bises,

Alexa.

 

PS : Arrêtez dans vos emails de mentionner la couleur de chapeau, demandez ce que vous voulez précisément. Une stratégie sera toujours plus efficace qu’une couleur de chapeau !

 

PSS : Afin d’éviter le trolling dans mes commentaires, je connais aussi des whitehats audacieux, intelligents et qui savent sortir des sentiers battus. Dommage qu’ils soient si peu nombreux ! (la plupart des autres cachent juste leur incompétence dans le linkbuilding derrière leur chapeau ).